Le week-end du 8 et 9 février 2020, Robert Conrad qui a marqué la mémoire télévisuelle pour son rôle de James West dans The Wild Wild West, s'en est allé, on poursuit l'hommage avec un focus sur Les Mystères de l’Ouest

Robert Conrad dans les "Mystères de l'Ouest".
Robert Conrad dans les "Mystères de l'Ouest". © Paramount International TV

Robert Conrad nous a quitté à l’âge de 84 ans. Un comédien et des personnages que l'on évoquait, vendredi matin dans Faim de Séries dans le 5/7 de Mathilde Munos. Mais un comédien qui restera pour beaucoup James West, l'agent secret à cheval des Mystères de l’ouest.

Au-delà de l’aspect nostalgique et de la tristesse de voir un des héros de notre enfance disparaître, que reste-t-il au fond de sa série phare ? Une série qui n’a jamais cessé d’être rediffusée depuis ses premiers passages en France ? 

Qu’est-ce qu’il fait qu’elle reste intéressante à voir ou revoir ? En premier lieu pour le plaisir de suivre les aventures de ses espions West & Gordon et de découvrir ou redécouvrir un monde extrêmement inventif qui puise autant dans un univers à la Jules Verne qu’à celui de comics Book western auquel pouvait renvoyer le générique animé… La série d’ailleurs a eu droit, assez logiquement, à une série à suivre en BD (publiée dans les pages de Pif Gadget puis du magazine Télé Junior)

Les Mystères de l’ouest c’est un amusant mélange de genres. Une véritable cour des miracles télévisuelle que le cinéaste Tod Browning n’aurait pas reniée. Les Mystères de l’Ouest c’est l’alchimie et la rencontre réussie entre des Freaks de Carnival, des décors et des costumes sortis tout droit du Music-Hall et des héros à gadgets qui rappellent James Bond. 

Michaël Garisson le créateur n’a jamais caché les clins d’œil à James Bond, bien avant de créer Les Mystères de l’ouest il avait d’ailleurs acheté les droits de Casino Royale avant de devoir les céder. Garrison avait bien senti le potentiel du personnage créé par Ian Flemming et Robert Conrad fut bien pour lui à l’heure du western déclinant et des séries d’espionnages triomphantes … son « James bond de l’ouest »

Les Mystères de l’Ouest, une version western de James Bond mais que l’on a parfois présentée comme une des premières séries gay de l’histoire de la télévision ... Vraiment ? 

Le créateur de la série Michaël Garisson ne s’en cachait pas. Lui qui avait affiché son homosexualité dans un milieu hollywoodien ou être gay n’était pas évident au début des années 60, avait conçu une série pleine de sous-entendu.

Sachant cela, revoyez les aventures de Robert  « James West » Conrad, l’homme au pantalon moulant et au torse poil qui ne faisait aucune confiance aux femmes. Et regardez à nouveau les aventures de James West et de son complice Artemus « Ross Martin » Gordon qui aimait tant se travestir dans un monde un peu misogyne, y' pas photo !

West & Gordon, les deux aventuriers de la nuit et de l’étrange – chaque titre d’épisode débutait par The night of …  - auront survécu à la mort de leur créateur. Michaël Garisson n’a connu en effet que la première saison de sa série. Décédé en août 1966, la série n’a pour autant jamais changé de cap, ni d’atmosphère. Un monde étrange aux inventions permanentes. 

Dans la nuit de la mort de James West, entre le 8 et le 9 février 2020, Robert Conrad s’en est allé retrouver Michaël Garrisonmais aussi Ross Martin disparu en 1981 et Jacques Thébault sa voix française éteinte en 2015. Qu'ils reposent en paix.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.