Au moment où l'on invite les familles à freiner leurs rencontres de fin d'année mais qu'on les incite à consommer, retour sur un épisode de La 4ème Dimension qui à travers un conte magique de Noël critique le consumérisme et la politique des grands magasins. C'était il y a tout juste 60 ans !

Cet épisode diffusé un 23 décembre 1960 sur CBS a pour titre « La nuit de Noël » et Rod Serling nous raconte l’histoire d'un homme qui aimerait être autre chose qu’un Père Noël de Bazar. 

Pendant qu’un homme, abattu, au zinc d’un vieux Pub s’enfile des verres de mauvais whisky, non loin de là, dans un grand magasin, des privilégiés s’impatientent. 

Nous sommes quelque part dans une ville américaine à une époque où les bars et les restaurants ont encore le droit d’être ouverts. Il faut dire que nous sommes en 1960 et qu’ils n’ont pas encore accès à Internet et au click & collect. 

Dans ce grand magasin, l’homme est attendu pour jouer au Père Noël à 18h30 précises. Or, il traine un peu des pieds au bistrot du coin, il n’a pas envie de sourire et de faire semblant d’apprécier des enfants trop gâtés et des parents qui ont les moyens de consommer de l’inutile. Notre homme, fatigué de voir tant de richesses accumulées et tant de demandes d’enfants insatisfaits, se noie au début de l'épisode dans un dernier verre, seul face au barman !

Vous imaginez bien la suite, ivre, le pauvre Henri Corwin est jeté à la rue par le patron du magasin … Heureusement, la magie n’est pas loin, et Corwin, dans le froid, découvre qu’un sac magique est tombé à ses pieds … Ce sac contient tout ce que chaque humain peut rêver de recevoir.

Et ce n’est pas un drone d’Amazon qui le lui a livré. 

Henry Corwin l’homme de la rue avec son costume de Père Noël à deux francs six sous et sa barbe de de pacotille devient l’homme qui fait des heureux chez les miséreux. Il rend justice à l’esprit de Noël. 

Mais voilà, à l’heure du couvre-feu, le sac magique est vide, Corwin a fait des heureux mais n’a pas pu s’offrir un seul cadeau .. à moins que, à moins que cette nuit là, il tombe dans la Twilight Zone - une 4ème Dimension faites de paysages et de sons mais aussi d'esprits - et qu'Henry Corwin, rejeté par le système économique de son époque, devienne, intemporel, le véritable Père Noël.

=> Retrouvez Benoît Lagane, avec ses gourmandises sérielles et cathodiques dans Faim de Séries tous les vendredis dans le 5/7 de Mathilde Munos sur France Inter. 

L'équipe
Thèmes associés