This is us observe avec beaucoup d'acuité notre monde. En temps de pandémie, la série questionne d'ailleurs nos nouveaux modes d'interaction sociale numérique. A l'heure où 1/3 des français sont encore invités à rester chez eux, retour sur un épisode où plusieurs huis clos sont reliés les uns aux autres en visio.

This is us, la série de NBC qui raconte depuis 5 saisons la vie d’une famille américaine des années 70 à nos jours et dont le 10ème épisode de la saison 5 vient de passer cette semaine aux États-Unis ne cesse de nous surprendre par l’effet miroir toujours bouleversant qu’elle nous tend.  Et en cette semaine anniversaire du premier confinement et au moment où 1/3 des français voient leurs vies à nouveau confinées, retour sur la façons dont la série a trouvé le truc pour se faire l’écho avec finesse et douceur de nos étranges conditions de vie depuis un an.

En novembre lors de son retour à l’antenne en saison 5, chez les Pearson, on a pris acte de la situation sanitaire - c'était d'ailleurs le sujet de mon effet miroir à cette époque - En effet, les personnages portent souvent le masque et ont adoptés les gestes barrières. Randall, Kevin et Kate, les trois enfants Pearson se font d’ailleurs tester régulièrement avant d’aller voir leurs parents plus âgés et donc personnes à risque.  

Mais l’épisode diffusé aux États-Unis, il y a un petit mois, sur lequel je vais m’arrêter aujourd’hui est intéressant tant il raconte et met en scène avec justesse cet étrange quotidien qui est le nôtre depuis l’apparition du virus et notamment nos nouvelles façons d’échanger depuis plus d’un an dans nos interactions sociales et physiques limitées. Il s'agit de l'épisode 8 de la saison 5 disponible 24h après la diffusion américaine sur Canal + intitulé In the room. Et en effet dans cet épisode, tout se passe à l’intérieur. Plusieurs huis clos séparés mais tous connectés : ici une chambre d’hôpital, là une salle à manger ou l'intérieur d’une voiture. Rebecca et Miguel se sont installés dans le chalet familial. Isolés pour mieux se protéger, pour échanger avec leurs enfants, ils peuvent remercier les inventeurs des systèmes de type : Zoom, Teams ou Face Time qu’ils utilisent énormément pour garder le contact.  Avec leur téléphone ou leur tablette entre les mains à défaut de pouvoir embrasser et toucher leurs enfants et découvrir comme c’est le cas dans cet épisode pour la première fois le visage d’un nouveau-né, tout se passe désormais plus en visio que de visu ! Veuillez comprendre plus via un écran et face time qu’en face à face. 

Ainsi Rebecca, la mère de Kate, isolée dans son chalet ou Toby le compagnon de Kate, dans une voiture sur un parking à quelques mètres de la maternité, peuvent malgré tout assister à un heureux événement via la visio (je ne vous en dis pas plus pour ne pas trop divulgacher).

Et voilà comment la série arrive à mettre en scène la presque normalité de ces nouveaux types d’échanges par écrans interposés que nous connaissons tous, cousinade par Teams, apéro Zoom, déclaration d’amour par FaceTime ou Messenger mais là où la série va plus loin c’est qu’elle remonte, comme à son habitude, le fil chronologique de l’histoire et nous raconte comment dans les années 70, un ingénieur informatique pense avoir trouvé le truc pour permettre à tout un chacun d’échanger et partager des photos (et bientôt sans doute des vidéos) via ce que l’on appelle encore « le  réseau mondial d’ordinateur tous reliés  conçu par l’armée américaine ». 

This is us nous raconte comment un homme éloigné de ses parents restés en Inde invente en toute discrétion ce qui va permettre à d’autres de créer de nouveaux outils indispensables au maintien d’une sociabilité dans notre monde sous pandémie en 2021. À travers l’histoire intime de cet ingénieur qui a vraiment existé, ses échanges avec son petit garçon et son épouse dont la famille est restée en Argentine, This is us réussit une fois de plus son pari :  celui de relier son mélodrame familial et sa petite histoire populaire à un élément fondamental de la grande histoire en cours. 

Et en bonus pour sériephile, l’épisode joue avec le suspens inhérent au récit sériel, cet ingénieur et sa femme pourrait-il avoir un lien de parenté avec Miguel, le second mari de Rebecca sur lequel nous ne savons pas grand-chose ? Peut-être, peut-être pas ? Quoi qu’il en soit les scénaristes de This is us sont décidément brillants et visent même en visio toujours juste ! 

L'équipe
Thèmes associés