FBI la dernière série de Dick Wolf vient poursuivre l'œuvre sérielle prolifique de ce showrunner puissant qui produit bon nombre de hit télévisuels depuis 1990. Date à laquelle il impose une série devenue une véritable marque de fabrique : Law & Order

Dick Wolf, qui a fait ses premières armes sur Hill Street Blues, la série policière hyperréaliste qui a bouleversé le polar télé en 1981, puis sur Miami Vice, impose la série formule modèle avec Law & Order (New York District ou New York Police Judiciaire en VF). Un concept qui ne bougera pas pendant 20 ans soit une affaire par épisode traitée sans leçon de morale et manichéisme. Des épisodes construits toujours de la même manière :  une première partie qui se concentre sur une enquête de la police new yorkaise, une seconde centrée sur la procédure judiciaire qui en découle. 

Et à concept immuable, formule inusable et voix off introductive qui restera le gimmick indémodable de cette série : « Dans le système pénal américain, le ministère public est représenté par deux groupes distincts mais d’égale importance : la police qui enquête sur les crimes et le procureur qui  poursuit les criminels. Voici leur histoire »

Dick Wolf et ses auteurs décortiquent donc à travers cette série et ses dérivées la machine policière et judiciaire avec précision en s’attachant aux faits. Aucune fioriture dans la narration. On va droit au but. Les séries de la franchise se nourrissent de cas ou de situations réelles ce qui permet à travers ces affaires criminelles de raconter en creux la société américaine mais aussi de mettre en débat un bon nombre de thématique. 

Secondé par René Balcer, ex-journaliste et documentariste sur l’ensemble de ces shows, Dick Wolf tient à une certaine véracité et ça se voit. Les séries sont toujours extrêmement documentées et rarement manichéenne. 

Law & Order : Special unit, série consacrée aux crimes sexuels - encore à l’antenne après 21 saisons - est la dernière du nombre incalculable de séries dérivées liée à la marque : Criminal Intent, Trial By Jury, Law & Order UK, Paris Police Criminelle, etc.

Cette série créée en 1999 et qui a fait des violences sexuelles son sujet avait bien de l’avance. Ecrite au plus près des faits divers relatés dans la presse, Dick Wolf a mis à l’antenne par exemple un épisode inspiré par l’affaire DSK, quatre mois après les faits et New York Unité Spéciale a traité la question du harcèlement sexuel dans le monde du show-business bien avant l’explosion du mouvement Metoo. Dick Wolf déclarait d'ailleurs récemment que le personnage d’Olivia Benson, l'inspectrice au centre de la série était je cite "la mère du mouvement MeToo

Après son cycle new-yorkais, Dick Wolf a lancé il y a 8 ans une nouvelle franchise située à Chicago (Chicago Fire, Chicago MeD ou Chicago PD) des séries qui décortiquent une fois de plus d'autres services publics, ceux des urgences des pompiers, des médecins et des policiers en tenue. L'occasion de démontrer, une fois de plus, que Dick Wolf est bien le sociologue en série de l’Amérique urbaine.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.