Retour sur quelques séries sélectionnées et récompensées au festival séries mania et qui portent un regard pertinent sur notre monde

Installation de la cérémonie d'ouverture du festival Séries Mania 2021, au Nouveau Siècle, à Lille
Installation de la cérémonie d'ouverture du festival Séries Mania 2021, au Nouveau Siècle, à Lille © Radio France / Stéphane Barbereau

Ce qui est toujours intéressant avec Séries Mania, le festival international des séries Lille Hauts de France, c’est qu'à chaque édition, à travers sa sélection, le festival prend en quelque sorte le pouls du monde. 

Cette année, par exemple, des créateurs de polar israéliens tentaient de nous faire saisir toute la complexité géopolitique de la ville sainte dans Jérusalem et des scénaristes danois dans Furia signaient un thriller efficace dans les méandres des mouvements d’extrême droite ultra identitaire européen.

Étonnement comme le révèle avec beaucoup de pertinence dans un de ses récents articles, le journaliste Pierre Langlais de Télérama, les jurys ont du ressentir le désir de rendre hommage aux  séries qui mettent en avant les arts de la scène comme un clin d’œil à notre monde qui a vu, pendant plus d’un an, salle de spectacles et de concert fermer leurs portes pour cause de Covid.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Côté français, c’est visible à travers les prix décernés à Jeune et Golri (meilleure série française) qui suit Prune, qui tente sa chance dans le stand up ou encore à L’Opéra (Prix de meilleure actrice remis à Ariane Labed). 

Côté international, on peut voir aussi le prix remis à l’ensemble des comédiens de la série israélienne, The echo of your voice, très belle et douce chronique sur la transmission artistique entre un jeune chanteur et son père, comme l'envie du jury de mettre en avant les artistes du spectacle vivant. Enfin et ce n’est pas tout à fait un hasard, si c’est une troupe de théâtre qui a reçu la récompense suprême pour Blackport, une des séries les plus politiques et théâtrales de la sélection. 

Première coproduction entre la chaine publique islandaise et Arte, Blackport a reçu, jeudi soir, le grand prix du festival. Un prix mérité. 

Écrite et interprétée par les membres d’une troupe de théâtre islandaise plutôt punk, la compagnie Vesturport, cette série est une tragi-comédie politique violente et burlesque. L’histoire se déroule dans les années 80 et raconte comment de nombreux islandais ont dû s’adapter à l’instauration de quotas de pêche qui entrainent la faillite d'un grand nombre de coopératives de petites villes de bord de mer. Si ces quotas sont instaurés pour préserver les ressources des pêcheurs, les petites coopératives de pêche se retrouvent très vite abandonnées au détriment de quelques petits malins qui vont profiter de la situation pour s’enrichir. 

La série se concentre sur une communauté qui tente de défendre ses activités. Inspirés par des faits réels, chaque épisode est d'ailleurs introduit par de véritables images d’archives, Blackport se veut une critique virulente du capitalisme et la prise de pouvoir par les puissances financières d’un territoire et en l’occurrence, ici aussi, des richesses naturelles des océans. 

La série montre la cupidité des uns, la stupidité des autres, le machiavélisme économique ou le retournement de veste politique. La série égratigne les dérives de la société libérale avec un certain sens du rythme et un côté trash très assumé que certains vont détester mais que d’autres vont adorer et le jury y a été apparemment très sensible après avoir vu les deux premiers épisodes (c'est le principe du festival que de récompenser la promesse d'une série). 

Quoi qu'on pense de cette œuvre - et on en débattra dans Une heure en séries lors de sa diffusion en 2022 sur Arte - Blackport révèle une fois de plus que la série reste une des formes les plus pertinentes pour raconter des situations politiques, économiques ou géopolitiques complexes et plurielles.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés