Fin novembre 2018, une enquête mondiale conduite par le consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dont fait partie la cellule investigation de Radio France, a révélé d’importantes failles dans le contrôle des implants médicaux. Depuis ces révélations, les choses commencent à bouger.

En février 2019, l’ANSM pourrait prendre une décision sur l’utilisation des implants mammaires texturés en France.
En février 2019, l’ANSM pourrait prendre une décision sur l’utilisation des implants mammaires texturés en France. © Getty / Westend61

Le 18 décembre 2018, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé le rappel des stocks de prothèses mammaires à texture rugueuse de la marque américaine Allergan. Une décision qui fait suite au non-renouvellement du "marquage CE" dont bénéficiait jusque-là le géant mondial des prothèses.

Des auditions publiques prévues en février 2019, réuniront à la fois des patientes et des professionnels de santé. À l'issue de ces deux jours d'auditions, l’ANSM pourrait prendre une décision sur l’utilisation des implants mammaires texturés en France. 

► ENQUÊTE INTÉGRALE | Implant Files : et après... ?, par Solenne Le Hen, Angélique Bouin et Jacques Monin, pour la cellule investigation de Radio France.

Les Implant Files ont aussi été l’occasion d’une prise de conscience pour de nombreuses femmes :

Un mois après nos révélations, qu’est-ce qui a changé dans le domaine des implants médicaux ? Quelles conséquences en France, mais aussi au niveau européen ?

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.