Trois acteurs se partagent le marché. Les Chinois sont leaders, les Américains à la traîne, et les Français semblent déjà l'avoir perdu.

Borne de rechargement pour voitures électriques à Paris
Borne de rechargement pour voitures électriques à Paris © AFP / JOEL SAGET

Les voitures électriques roulent aujourd'hui grâce à des batteries au lithium (les mêmes que celles des téléphones portables).

Un marché fabuleux, qui se chiffre en centaines de milliards de dollars. Une guerre économique fait rage, guerre que les Français ont déjà perdue car ils n'y ont pas cru. Pourtant, c’est bien un Français, Michel Armand, qui a inventé en 1980 la batterie au lithium qui équipe aujourd'hui la plupart des voitures électriques.

Aujourd'hui, le marché est partagé entre trois acteurs inégaux

La Chine, qui détiendra 90% de la production mondiale de batteries en 2020, le géant américain TESLA, avec à sa tête un certain Elon Musk, avec une capacité de production relativement faible, et le français Vincent Bolloré, qui a créé son réseau d’auto-partage, Autolib. Ce dernier reste un petit acteur au niveau mondial.

Une énergie écologiquement discutable

On présente la voiture électrique comme LA solution à la pollution, mais ce n'est pas si simple.

Pour produire une batterie, les constructeurs ont recours à des matériaux dont l'utilisation (plasturgie, extraction de lithium…) dégage du CO2.

Pour pallier ce problème, un système de recyclage de ces composants se met en place. Des solutions d'avenir : la piste du moteur à hydrogène, du sodium, et même... des fruits !

Et si demain tout le monde roule en voiture électrique, faudra-t-il plus de centrales nucléaires pour les alimenter ?

Retrouvez l'enquête intégrale de Secrets d'info, diffusée ce samedi 7 octobre de 13h20 à 14h

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.