Les riverains de Notre-Dame ont-ils été contaminés par le plomb disséminé lors de l’incendie de la cathédrale ? Les conséquences sur leur santé semblent moins inquiétantes qu’on pouvait le craindre.

Épandage de gel dans la cour de l'école Saint Benoit, près de Notre-Dame de Paris, durant une opération de décontamination, le 8 août 2019.
Épandage de gel dans la cour de l'école Saint Benoit, près de Notre-Dame de Paris, durant une opération de décontamination, le 8 août 2019. © AFP / Martin BUREAU

Lorsque la cathédrale Notre-Dame prend feu, une partie des 400 tonnes de plomb de la toiture se répand dans les rues de Paris. On apprend en juillet que sur le parvis, le taux de poussières de plomb dépasse les 500 000 microgrammes par mètre carré, alors que ce taux est habituellement bien en-dessous de 5 000.

Malgré ça, le lendemain du sinistre, le principe de précaution n’est pas appliqué. Des écoles rouvrent et le travail reprend à la préfecture de police. Du côté des écoles, il a fallu attendre l’été pour qu’elles bénéficient d’un nettoyage complet. Pour autant, les riverains ont-ils été contaminés ?

Ces quantités exceptionnelles de poussières pouvaient laisser craindre un impact sanitaire conséquent sur les riverains. Six mois après, les taux de plombémie recensés par l’ARS correspondent cependant exactement aux moyennes nationales :

  • 89,7 % des enfants testés (sur 877) affichent un taux de plombémie inférieur à 25 microgrammes par litre de sang. 
  • 8,9 % se situent dans le seuil de vigilance, entre 25 et 49 microgrammes par litre de sang. 
  • 1,4 % des enfants dépassent les 50 microgrammes par litre de sang, seuil d’alerte à partir duquel on risque le saturnisme, et où des démarches sont entreprises pour assainir l’environnement. 

Conclusion : beaucoup de plomb à l’extérieur mais peu dans les organismes.

Autre enseignement : il existe un seuil maximal de plomb toléré pour l’intérieur des bâtiments, mais aucune norme n’existe pour l’extérieur. L’agence nationale de sécurité sanitaire a été saisie pour fixer un seuil pour la voirie.

ENQUÊTE INTÉGRALE - Notre-Dame de Paris : autopsie d’un sinistre, par Marjolaine Koch, cellule investigation de Radio France, à lire dès maintenant et à écouter samedi 8 novembre à 13h20 dans Secrets d'info sur France Inter.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.