Alors que des bouleversements se profilent pour les inscrits à Pôle emploi, révélations sur certaines pratiques de l’institution pour minimiser le nombre de dossiers, à la charge des conseillers.

La taille importante des portefeuilles des agents de Pôle emploi aurait des conséquences sur l’accompagnement des chômeurs.
La taille importante des portefeuilles des agents de Pôle emploi aurait des conséquences sur l’accompagnement des chômeurs. © AFP / GERARD JULIEN

Les demandeurs d’emploi vont bientôt être soumis à de nouvelles règles. Bonus-malus sur les contrats courts, dégressivité des allocations les plus élevées, et probable durcissement des règles pour prétendre au chômage : la réforme de l’assurance chômage est présentée mardi 18 juin.

Dans le même temps le gouvernement promet de renforcer l’accompagnement des chômeurs. Pourtant, "entre les chiffres affichés par Pôle emploi et la réalité, il y a un gouffre." Dominique* est conseiller à Pôle emploi. Dans son portefeuille (le nombre de demandeurs d’emploi dont il a la charge) il y a officiellement jusqu’à 350 personnes. Mais dans les faits, il peut y en avoir jusqu’à 700. Et certains de ses collègues en gèrent plus d’un millier. 

Pourquoi un tel écart ? Pôle emploi est-il transparent sur le nombre de chômeurs que doivent suivre les conseillers ? Les chiffres réels sont très supérieurs à ceux affichés par l’organisme.

ENQUÊTE INTÉGRALE | Les dossiers fantômes des agents de Pôle emploi,une enquête de Cécile Hautefeuille et la cellule investigation de Radio France, à lire dès maintenant et à écouter en intégralité dans Secrets d'info, samedi 15 juin à 13h20 sur France Inter, ainsi qu'en podcast.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.