Une filiale de la BNP a commercialisé un prêt toxique. Elle devrait être renvoyée devant le tribunal correctionnel pour pratiques commerciales trompeuses.

Prêt toxique : une filiale de la BNP en correctionnelle ?
Prêt toxique : une filiale de la BNP en correctionnelle ? © Getty / Bloomberg

Le prêt en question est intitulé Helvet Immo.
Entre 2008 et 2009, il a été vendu par BNP Paribas-Personal Finance, filiale de BNP Paribas (plus connue sous l'appellation Cetelem) à près de 5 000 français.
Les clients qui y ont souscrits souhaitaient faire de l’investissement locatif. Ils ont été séduits par des promesses de sécurité, des taux fixes et surtout un taux d’intérêt particulièrement attractif.
Mais ils ignoraient que cet emprunt était indexé sur le Franc suisse ! ... ce qui signifie qu'il était soumis aux variations du cours des monnaies.
Les emprunteurs ont mis du temps à s'en rendre compte car leurs mensualités ne changeaient pas. Ils ne l'ont compris qu'en réalisant que le capital restant dû avait augmenté de 40 à 50% !
Pour ne rien arranger, le Franc suisse n’a quasiment pas cessé d’augmenter face à l’Euro dans cette période. Les clients ont donc vu leur dette exploser.
Aujourd'hui, ce type de prêt a été interdit, et la filiale de la BNP devrait faire l'objet d'un renvoi devant le tribunal correctionnel.

►► Pour en savoir plus : Enquête intégrale et documents à lire/écouter en cliquant ici.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.