Le parti de Marine Le Pen est soupçonné par la justice française d'avoir rémunéré des permanents du parti par des fonds du Parlement européen. L’enquête judiciaire a conduit à la mise en examen de trois membres de la famille Le Pen.

Soirée électorale du Rassemblement national, le 26 mai 2019.
Soirée électorale du Rassemblement national, le 26 mai 2019. © Maxppp / Julien Mattia / Le Pictorium

Retrouvez toute l'enquête d'Élodie Guéguen sur l'affaire des assistants parlementaires du Front national :

Assistants européens : l’enquête qui menace le Rassemblement national

Le parti de Marine Le Pen est soupçonné par la justice française d'avoir rémunéré des permanents via des fonds du Parlement européen. Plongée au cœur d'une enquête qui coûte déjà très cher, au sens propre du terme, au Rassemblement national.

La masse salariale plombe les finances du Rassemblement national

Alors que le Rassemblement national se trouve dans une situation financière préoccupante, le parti verserait toujours à sa présidente Marine Le Pen une allocation annuelle de 60 000 euros.

VIDÉO - Le FN et l'Europe : une affaire de famille :

► SECRETS D'INFO - L'Europe et le Front national, une affaire de famille, par Élodie Guéguen, cellule investigation de Radio France, à écouter samedi 23 novembre à 13h20 sur France Inter, et à retrouver en podcast sur vos plateformes favorites.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.