Pour mieux contrôler son personnel et prévenir des conflits sociaux, des centaines de salariés et de clients du géant du meuble auraient été surveillés pendant des années.

Durant des années le géant de l'ameublement populaire Ikéa aurait usé de méthodes illégales pour espionner salariés et clients.
Durant des années le géant de l'ameublement populaire Ikéa aurait usé de méthodes illégales pour espionner salariés et clients. © Maxppp / MATTHEW STAVER

Le Canard enchaîné avait révélé l'affaire en février 2012. En faisant notamment appel à d’anciens policiers reconvertis dans des sociétés de sécurité privées, Ikea espionnait de nombreux salariés et certains clients dans le but d'obtenir des renseignements, pour mieux contrôler et prévenir les conflits. Six ans après, l'enquête judiciaire est bouclée. Le parquet demande le renvoi en correctionnelle de quinze personnes, notamment d’anciens patrons d’Ikea France.

► ENQUÊTE INTÉGRALE |  Salariés espionnés : les étranges méthodes d'Ikea , à écouter dans Secrets d'info samedi 31 mars à 13h20.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.