bernard cazeneuve passe de bercy à la place beauvau
bernard cazeneuve passe de bercy à la place beauvau © reuters

Selon nos informations, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve doit prendre la semaine prochaine un décret qui durcit pour la première fois depuis 1947 les modes de fonctionnement des cercles de jeux. Un décret qui paraît alors qu’il ne reste plus que 3 cercles de jeux en France, un à Reims et deux à Paris, contre une vingtaine dans la capitale dans les années 50.

Minés par les scandales, les détournements de fonds, les liens établis à deux reprises avec le grand banditisme corse mais aussi par des histoires de policiers ripoux, les cercles de jeux subissent depuis 2007 une sorte d’opération mains propres des juges.

Le cercle cadet
Le cercle cadet © Radio France / Emmanuel Leclere

L’histoire la plus spectaculaire, vient d’être jugée en appel, celle du Wagram , du moins son premier volet.

Derniers épisodes en date, deux descentes de police à l’automne du service de police des courses et jeux et de l’Urssaf.Deux des plus importants cercles parisiens, le Cadet et celui de l’Aviation ont été fermés.

Des Licences au mérite ...

liste des cercles de jeu en France en 1958
liste des cercles de jeu en France en 1958 © Radio France

Les cercles jeux ont bénéficié delicences accordées au lendemain de la seconde guerre mondiale essentiellement à des corses , des héros de la résistance qui se sont révélés pour certains être aussi de grands « corsaires de la république » , c'est-à-dire selon un ancien commissaire « de grands voyous » au moins pour ce qui est del’art de frauder le trésor public.

La loi interdit toujours les casinos à moins de 100 kms de la Capitale (à l’exception de la ville d’eau d’Enghien les bains) alors le gouvernement de l’époque, en 1947, a crée des cercles sous statut d’association loi 1901 à but …non lucratif . Il n’ y a jamais eu de machine à sous mais desjeux de cartes et des jetons.

Les dirigeants des cercles prélèvent sur les mises autour de 2 %, une « cagnotte » longtemps déclarée selon le bon vouloir et que les cercles sont censés reverser à 70 % à des œuvres charitables et sous forme de taxes à la mairie de Paris.

Opacité garantie autour du « banquier »

Le cercle de jeux de l'aviation
Le cercle de jeux de l'aviation © Radio France / Emmanuel Leclere

A la différence des casinos qui jouent le rôle de « caution », de « banque » lors des parties de certains jeux comme le Punto Banco, qui décaissent eux-mêmes s’ils perdent et empochent les gains s’ils gagnent (taxés par l’Etat jusqu’à 80% …), dans les cercles ce sont des joueurs qui jouent ce rôle de « banquier », de « contrepartie ».

Les profils de ces « banquiers » peuvent parfois étonner. Dans les enquêtes récentes, on trouve par exemple un cuisinier d’origine chinoise ou un locataire d’un studio à paris avec adresse officielle à Quito en Equateur.

Au vu de leurs déclarations au fisc, ils ne peuvent donc être considérés comme des joueurs professionnels. Entendus ces dernières semaines, l’un d’entre eux a affirmé qu’il « perdait souvent ». Ce qui est invérifiable puisqu’il n’y a en général aucune trace de leurs mises et de leurs gains … De là à penser que ces banquiers pourraient n’être que desfaire-valoir de personnes voulant faire fructifier leur argent en toute opacité et non taxées en cas de gain…

Des contrôles…très aléatoires

Avant 1995 , les cercles parisiens par exemple ont été sous contrôle de la préfecture de police puis attribués à une sous-direction des renseignements généraux du ministère de l’intérieur . Et il n’y avait alors que « deux » agents, originaires de l’ile de beauté, pour l’ensemble des contrôles raconte Daniel Anceau , l’un des anciens patron du Service des courses et jeux cantonné aux Casinos.

Un nouveau décret pour changer les règles des jeux

Annoncé début décembre, un nouveau décret devrait donc être publié la semaine prochaine . Il va imposer une meilleure traçabilité des gains , ceux des cercles et ceux des « banquiers ».

Une source proche du dossier évoque une « période transitoire » , une sorte de test pour voir si les scandales s’arrêtent, s’il faut changer défintivement leur statut.

L’autre grande question, c’est de savoir si le gouvernement ne veut pas depuis le départ préparer en réalité l’arrivée des casinos dans la capitale . Une décision éminemment politique qui dépasserait alors l’aspect strictement réglementaire géré par le ministère de l’intérieur.La question ne serait pas encore tranchée

Marcel francisci
Marcel francisci © Radio France / Emmanuel Leclere

Marcel Francisci (à droite), le directeur du comité des jeux de l ACF, l'Aviation Club de France. Interdit d'exercer depuis le 16 septembre dernier, il a engagé plusieurs recours pour faire annuler la décision du ministère de l'intérieur de ne pas renouveler la licence du cercle.

Une enquête d'Emmanuel Leclere, du service enquetes et justice de la rédaction de France Inter.

Pour poursuivre l'analyse, vous pouvez consulter :

« Cercles de jeu sur le carreau » « fin de partie pour les cercles de jeu" « Défense en rafale pour sauver le Cercle de l’Aviation à Paris »

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.