C’est le tout premier music-hall installé à Paris et il fut le symbole de la vie parisienne de la Belle Epoque jusqu’à la fin des Années Folles. Le lieu, à l’origine, s’appelait d’ailleurs « Folies Trévise », comme la rue dans laquelle donnait l’entrée des artistes. Mais le duc de Trévise refusa que son patronyme soit associé à une salle de spectacle. On lui donna, du coup, le nom d’une autre rue : la rue Bergère, située tout près – Bergère au singulier – pas d’S, donc, à Folies Bergère…

Les Folies Bergère.
Les Folies Bergère. © radio-france
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.