A l’époque, il avait 23 ans et comptait parmi les meilleurs des danseurs du Kirov – on dit qu’il sautait beaucoup plus haut que les autres – et c’est donc ce jour-là que son destin va basculer, pendant une tournée en Europe. Alors que la troupe s’apprête à décoller du Bourget pour aller se produire à Londres, des hommes du KGB viennent l’informer que lui, doit rentrer en Russie, parce que, prétendument, sa mère est très malade. Noureev flaire le piège…

Rudolph Noureev
Rudolph Noureev © radio-france
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.