C'est dans un esprit philanthropique que Joseph-Ignace Guillotin lança l'idée d'une machine à trancher les tête. Ce médecin, député du Tiers-Etat, désirait abréger la souffrance des condamnés, mais aussi que les mises à mort soient plus égalitaires...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.