Avec sa robe verte, sa coiffe et ses yeux ronds, la petite bonne bretonne a d’emblée trouvé son public lorsqu’en 1905, elle a fait son apparition dans « La Semaine de Suzette » , une revue pour enfants. Le succès est tel qu’en 1919, voilà son double en cire qui entre au musée Grévin.

Mais Bécassine n’a pas que des amis, notamment en Bretagne, où certains considèrent qu’elle donne une image déplorable de la région. De fait, elle est totalement sotte – inculte et gaffeuse, caricature de la balourde montée à Paris…

Cet "attentat" fit la Une de la presse.
Cet "attentat" fit la Une de la presse. © radio-france

Crédit de la photo en page d'accueil : Céline Nadeau / Flickr.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.