Kenneth Arnold n’avait rien d’un illuminé. C’était un garçon très censé qui dirigeait une société de matériel anti-incendie et qui, les affaires marchant bien, s’était offert un petit avion qu’il aimait piloter lui-même. Pourtant, cet après-midi-là, alors qu’il est en train de survoler l’Etat de Washington, le jeune patron va constater un phénomène ahurissant - plus hallucinant encore que les factures de l’UMP : « neuf appareils bizarres avec un avant arrondi et un arrière triangulaire » . La presse parlera de soucoupes volantes…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.