Vols de voitures, attaques de banques, meurtres en série : cinq mois durant, ces anarchistes à la gâchette facile terrorisèrent la France et donnèrent des sueurs froides aux policiers de la région parisienne. Mais ce 28 avril, c'est la fin de la cavale...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.