L’académicien Michel Déon disait « pour bien aimer un pays, il faut le manger, le boire et l’entendre chanter »… Ce qui est valable pour le voyageur avide de découvrir un pays nouveau, l’est aussi pour celui qui a été contraint de changer d'environnement pour vivre. Car, contrairement au touriste qui visite le monde pour se créer du souvenir, celui qui débarque dans une nouvelle ville, débarque aussi dans une nouvelle vie.

Comment tombe-t-on en amour pour une terre malgré les difficultés à y vivre, comment faire vivre une ville où on ne meurt plus ?

C’est ce que, aujourd'hui, nous vous proposons de comprendre dans l’espace francophone avec un reportage unique en « arrivance » direct du grand froid canadien !

« 24h à Radisson : le coeur chaud malgré le grand froid »

Un documentaire de Charles Plourde, diffusé Radio-Canada, le 29 décembre

À l’origine, Radisson - la communauté francophone la plus au nord du Québec, - a été créé en 1974, dans le cadre du projet de la Baie James, pour héberger les cadres de la société et les entrepreneurs chargés des travaux.

Distant de cinq kilomètres de la centrale hydro-électrique, le village comptait près de deux mille habitants chargés pour la plupart d’exploiter les installations et, par leur présence, de le maintenir en vie. L’automatisation des centrales étant passée par là, une majorité d’entre eux est partie et seuls quelques irréductibles continuent à y vivre, et croient dur comme fer à l’avenir d’un village où plus personne ne meurt.

Baie James, au nord du Canada
Baie James, au nord du Canada © corbis

Les liens

RFP - L'espace francophone

RFP - Les radios francophones publiques Le site des Radios francophones publiques : Radio France - Radio Télévision Suisse - RTBF - Radio Canada

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.