Dévêtu, libéré, choquant, nourricier ou support d'expression artistique, la symbolique du corps des femmes évolue.

Le corps des femmes
Le corps des femmes © Getty / Romano Cagnoni

Aujourd'hui...

C’est en Suisse puis en Belgique que nous partons pour un tour du corps de la femme, non pas en tant que vecteur de désir ou de fantasme, ni en tant que support de revendication mais plutôt en tant qu’objet dans le sens propre du terme c’est à-dire comme une entité ayant une fonction précise et qui se définit par les relations qu’il entretient avec son environnement.

Le 30 mars dernier, le Conseil des femmes organisait en Belgique une journée de sensibilisation pour le droit à l’avortement et le parti Ecolo distribuait des tracts expliquant leur projet de loi dépénalisant l’IVG.

Il n’existe pas de législation commune aux vingt-huit pays membres de l’Europe et l’union européenne s’est déclarée incompétente pour légiférer pour l’ensemble de ses états membres.

En Belgique, l’IVG n’a été dépénalisée que partiellement en 1990 faisant encore de l’avortement un acte illégal

Faut-il rendre l’avortement complètement légal c’est une des questions à laquelle tente de répondre ce reportage de Mathilde Simon et Nicolas Vandeweyer en retraçant l’histoire de l’avortement en Belgique.

« L’IVG en Belgique » a été diffusé le 24 septembre 2016, sur la RTBF

Albin de la Simone « Une femme »

Dans un contexte plutôt en faveur de l’allaitement maternel, les femmes qui n’allaitent pas se sentent souvent jugées et parfois la pression sociale peut les faire culpabiliser. Pourtant certaines choisissent de ne pas allaiter. Même assumé ce choix nʹest pas toujours simple à vivre.

« Allaitement : à boire et à manger » c’est un reportage d’Anouck Merz, diffusé le 24 mai 2017, sur la RTS

Les liens...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.