Un inventeur anglais soucieux de la propreté des trottoirs de sa petite commune utilise les déjections canines pour alimenter en énergie les lampadaires.

Éclairer les rues avec des lampadaires fonctionnant avec les déjections canines
Éclairer les rues avec des lampadaires fonctionnant avec les déjections canines © Radio France / Emmanuel Moreau

Cette idée lumineuse, on la doit à un inventeur anglais très écologiste de 66 ans nommé Brian Harper

Brian était lassé de voir les trottoirs de sa petite commune de Malvern, dans le Worcestershire, recouvertes de déjections canines. Or, il savait que ces déjections pouvaient avoir de la valeur si elles étaient proprement valorisées en énergie.

Alors il y a trois ans, il s’est mis en quête d’un procédé qui rendrait ces crottes de chien utiles à la communauté, et il a reçu un financement publique pour le développer. En Novembre dernier, son invention a enfin été mise en application dans sa commune de Malvern : un lampadaire qui fonctionne au gaz produit par la décomposition des crottes de chien.

Le fonctionnement est très simple : les promeneurs ramassent les déjections de leur cher toutou puis les mettent dans une petite trappe verte au pied du lampadaire et font tourner une manivelle ! Cette matière organique descend dans ce qu’on appelle un digesteur anaérobique, une sorte de grande cuve, où elle est ensuite décomposée par des micro organismes qui la transformeront en méthane et en engrais. Le méthane sera ensuite utilisé pour alimenter le lampadaire à gaz… et produire de la lumière pour éclairer des rues désormais très propres !

Les explications d'Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau .

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.