Une professeur de littérature installée dans le Jura estimant que toute vie mérite un livre est devenue biographe hospitaliere. Elle se rend au chevet des grands malades pour recueillir leurs récits de vie. Ceux-çi sont ensuite offert aux familles...

L association Traces de vies, une plume pour les malades
L association Traces de vies, une plume pour les malades © Getty / Siriwat Nakha / EyeEm

Christelle Cuinet, ancienne professeur de littérature a quitté l’éducation nationale pour devenir "biographe hospitalière". Avec son association Traces de vies, elle accompagne à travers les mots  gratuitement les personnes, enfants comme adultes, gravement malades et ou en fin de vie.

Recueillir des paroles souvent  jamais dites

Elle va à leur chevet recueillir leurs récits qu’elle retranscrit afin d’en faire le  livre de leur vie. Avec l’expérience, elle a  appris à s’adapter à chaque patient, à son âge, à son temps disponible selon l’évolution de la maladie.

Les enfants sont les héros de l'histoire

Les récits sont différents suivant l'âge des malades. Pour les enfants, Christelle Cuinet  leur propose d'incarner un personnage au pouvoir magique. Les adolescents, eux, évoquent plus souvent la maladie et ce qu'elle entraîne dans leur relation avec la famille et les amis. Quant aux adultes, il racontent des pans de leur histoire.

Le livre est transmis à la famille

Le livre, une fois réalisé, est tiré en dix exemplaires. Ceux-ci sont remis aux personnes désignées par le malade. Très souvent un des ouvrages restent dans le service ou la personne a été hospitalisée. 

Le personnel hospitalier participe pleinement

L'association Traces de vies est implantée dans le Jura.  Sa biographe intervient dans les hôpitaux de Dole et de sa région auprès de malades qui souvent lui sont signalés par le personnel soignant.  Elle a ainsi déjà  réalisé plus d’une centaine de livre dont 63 d’enfants. Et chaque fois  Christelle reconnait vivre des échanges exceptionnels.

Pour cet engagement,  Christelle Cuinet est lauréate 2019  du Prix Fondation Coganc-Jay  ce qui va lui permettre de poursuivre son action qui dépend en grande partie de la générosité des mécènes.

Christelle Cuinet, fondatrice de Traces de vies au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.