À Romainville, la première pierre d'une tour de plusieurs étages pour faire pousser des fruits et légumes au cœur de la ville a été posée.

Agriculture urbaine a Hong Kong
Agriculture urbaine a Hong Kong © Getty / Boogich

Dans quelques mois, les habitants de Romainville, une ville du département de la Seine Denis à 3 kilomètres à l'est de Paris pourront voir leurs tomates, leurs champignons, leurs fraises pousser dans...une tour. Cette "tour maraîchère" fait figure de pionnière. Il s'agit d’après la municipalité d'une première en France. Le chantier dont le coût est estimé à 5 millions d'euros est lancé. La première pierre a été posée il y a 15 jours.

Une serre géante, verticale et transparente

Elle sera bien visible car elle sera  implantée au cœur de la ville, au plus prés des habitants. L'exposition des façades suivant une orientation sud / sud-ouest a été spécialement choisie pour un développement optimal des cultures. En fait, architecturalement parlant, elle est au croisement d'une serre horticole géante et d'un bâtiment industriel.  

Des cultures sans produits chimiques

On ne va pas retrouver les méthodes traditionnelles de cultures. Tout poussera hors sol, les fruits et légumes seront alimentés par des substrats issus 100% de produits organiques. Il n'y aura pas d'engrais chimiques, ni de pesticides, ni de chauffage ni de lumière artificielle et tout cela sur 6 étages.

12 tonnes de fruits et légumes par an

La production annuelle est évaluée à 12 tonnes de fruits, légumes, champignons, fleurs comestibles, plants et semences. Une belle récolte certes mais qui revient à fournir 200 familles. Ce qui est en fait assez peu pour une ville qui compte 25. 000 habitants. Mais ce projet est plus vaste, il crée des emplois et il permet de sensibiliser les citadins aux enjeux de l'agriculture urbaine. Un secteur amené à se développer dans la future métropole du grand Paris et aussi ailleurs à cause de la perte des surfaces agricoles au profit de l'urbanisation. Les grandes  métropoles du monde s'intéressent de plus en plus à ces méthodes car elles sont confrontées à la raréfaction des terres cultivables. Singapour va plus loin encore en érigeant déjà des serres verticales pour fruits et légumes mais aussi des bassins d’élevage de truites et de mérous disposés par étages...

Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.