Tout l'été, on réécoute le meilleur de l'Esprit d'initiative, la chronique optimiste d'Emmanuel Moreau qui met en avant les innovations positives. Ce matin, on joint l'utile à l’agréable avec des pots de fleurs composteurs.

Des enfants nourrissent les vers du compartiment compost du pot de fleur composteur
Des enfants nourrissent les vers du compartiment compost du pot de fleur composteur © Les Transfarmers

Les explications de Louis Jamin, ingénieur agronome, concepteur avec ses amis des Transfarmers, un pot de fleurs composteur : « C’est un pot fabriqué en terre cuite, qui fait 45 cm de haut, séparé en deux parties. Dans l’une : une plante. Dans l’autre, un composteur.

Entre les deux compartiments, une paroi perméable qui permet la circulation de l’eau et des nutriments, qui vont  de la partie compost vers la partie plante.

Une innovation dans laquelle on peut mettre des fleurs ornementales, des plantes à fleur, mais également des plantes potagères (tomates) ou aromatiques (persil, coriandre).

Toutes les épluchures peuvent aller dans la partie compost, avec quelques bémols : éviter les agrumes qui sont acides et qui déplaisaient aux vers, éviter aussi l’ail et l’oignon qui sont vermifuges. En revanche, le carton (qui permet d’aider à la régulation de l’humidité) a toute sa place dans la partie composteur.

Les coquilles d’œufs sont aussi les bienvenues : elles ont la vertu de réguler le PH des lombrics composteurs.

Programmation musicale
  • THE GOOD, THE BAD & THE QUEENNineteen seventeen (radio edit)2019
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.