Juste du sel, de l’eau et de la farine. Trois ingrédients, trois fondamentaux, trois liens pour produire un pain. C’est sur cette base universelle qu’est né "Le Monde à portée de pain", une association bienveillante des autres et des cultures du monde par le biais du pain.

Symbole de partage, le pain est au centre de rencontres interculturelles, qui au-delà de la conception du pain en ateliers collectifs, crée des passerelles entre les uns et les autres.

Elles sont trois à avoir imaginé un monde où les regards évoluent et où les barrières tombent. Parmi elles, Leila Marachli qui, après une deuxième vie construite autour de la cuisine, entre dans une troisième phase de partage des savoir-faire. Elle répond aux questions de Philippe Bertrand.

L'équipe