Noémie Robert vient de recevoir une bourse pour réaliser son souhait: proposer aux familles endeuillées des célébrations poétiques où l’histoire du défunt est mise en récit.

Des célébrations poétiques pour les funérailles
Des célébrations poétiques pour les funérailles © Getty / Godong

Les bourses "déclics jeunes" de la fondation de France permettent aux 25/30 ans qui ont une vocation de la mettre en application. Elles  aident ces jeunes à se réaliser.  Noémie Robert 25 ans, vit à Figeac, elle  veut se lancer dans l’organisation de funérailles laïques  pour mieux répondre aux besoins actuelles.

"L'empreinte de l'être"

Elle a en effet constaté que 74% des obsèques font l’objet d’une cérémonie religieuse alors que 70% de la population se déclare athée. Ainsi lui est venue l’idée de son projet« L’empreinte de l’être » afin de pouvoir organiser  des cérémonies poétiques pour célébrer les défunts. 

Les pompes funèbres pour la logistique 

"Aujourd'hui les pompes funèbres font très bien tout le travail logistique des funérailles. En revanche  pour ce qui relève de la part symbolique de celui qui s'en va, les familles peuvent  se retrouver assez démunis" estime Noémie. Elle reconnait que certaines  sauront trouver leurs propres ressources lors de l'enterrement pour pouvoir raconter mais d'autres non. C 'est pourquoi elle veut proposer un récit qui se saisisse de l'histoire du défunt. 

Un conte sur son grand-père

Noémie veut s'appuyer sur la technique du conte pour rendre compte de l'histoire du disparu. Elle a eu l'occasion déjà de le faire lors des obsèques de son grand père. Avec ce que le conte apporte de beauté de sensible, il  permet aux personnes qui assistent aux obsèques d' ouvrir un nouvel l'horizon face à cette vie qui se termine.

La bourse Declics Jeunes va lui permettre de  financer sa formation de « Maître de cérémonie», certifiée par l’Etat, sésame obligatoire  pour pratiquer des célébrations funéraires.

Retrouver le témoignage sensible de Noémie Robert au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe