L'association Sock en Stock collecte nos chaussettes orphelines, les trie par tailles, par couleurs pour en refaire de nouvelles paires pour les plus démunis.

Sock en stock redonne vie aux chaussettes orphelines
Sock en stock redonne vie aux chaussettes orphelines © Getty / Sitthiphong Thadakun / EyeEm

On a tous un tiroir de chaussettes orphelines. Ces chaussettes qui on ne sait trop pourquoi ni trop comment se retrouvent seules au fond de la machine à laver. À Lille, la jeune association Sock en stock montée par une avocate et son compagnon les collecte pour leur redonner une nouvelle vie.

Des points de collectes

Des cartons aux couleurs de l'association servent de bacs à collectes. Ils sont implantés dans la ville, dans des entreprises, dans un restaurant. Chacun peu ainsi déposer ses chaussettes afin qu'elles puissent servir à d'autres.

Un atelier de tri

Dans une ambiance toujours joyeuse de copains qui se retrouvent, les chaussettes préalablement lavées, sont triées dans un atelier. Là se côtoient toutes les tailles, tous les motifs- à pois, à rayures, unis - toutes  les couleurs qu'il faut ranger par similitude.

Taille 18 au 50

Il y a de quoi chausser tous les pieds, les grands comme les plus petits. Toutes les pointures sont présentes. 300 chaussettes trouvent ainsi leur jumelle  à chaque atelier.

Une trentaine d'association

Avec l'arrivée de l'hiver, les ateliers vont se multiplier. Sock en stock répond à la demande d'une trentaine d'association qui secourent les plus démunis de Lille et alentours.

Avec le prix Déclics jeunes 2018 de la Fondation de France l'association souhaite investir dans une machine à teindre les chaussettes pour simplifier les étapes.

Lea Gonzalez, avocate, co-fondatrice de l'association Sock en Stock  au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.