L’aquarium de Paris au Trocadéro accueille les poissons rouges des particuliers pour leur offrir une nouvelle vie, plus adaptée à leurs besoins.

L Italie, l'Allemagne, les Pays Bas interdisent d'elever un poisson rouge dans un petit bocal
L Italie, l'Allemagne, les Pays Bas interdisent d'elever un poisson rouge dans un petit bocal © Getty / Buena Vista Images

« Trop de gens oublient que les poissons rouges sont des êtres vivants et non pas des objets de décoration », déplore Alexis Powilewicz, président de l’Aquarium de Paris qui offre de meilleures conditions de vie aux poissons rouges des particuliers qu'il adopte.

L'Aquarium de Paris ouvre ses bassins 

L'établissement parisien a décidé de sauver ces poissons qui vivent à l'étroit dans un bocal chez les particuliers. « Un poisson rouge doit évoluer dans un aquarium de 50 litres minimum et comme ce sont des animaux grégaires, il leur faut, à deux, au moins des aquariums de 100 litres », indique Guillaume Eveillard en charge du refuge de l’aquarium de Paris.

Avant de venir dans le grand bassin de 40.000 litres, ils apprennent la sociabilisation 

Les nouveaux venus sont soumis à un protocole précis. Ils doivent d’abord passer par une période de mise en quarantaine. Dans un bassin dédié, ils sont inspectés, soignés et ils réapprennent la vie en collectivité.

600 poissons adoptés en deux ans

Ensuite ils viennent rejoindre un des trois bassin s: d'abord le petit, celui de 2.000 litres lorsqu’ils sont encore petits puis celui de 20.000 litres et enfin un bassin tactile de 40.000 litres où ils côtoient des carpes koï, au milieu des 7.500 espèces différentes. Là ils atteindront jusqu'à 30 centimètres...

La suite... à découvrir avec Mathide Golla, journaliste éco & solutions au Figaro, au micro d'Emmanuel Moreau et dans Le Figaro.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.