Une association anglaise aide les parents à fermer leur rue à la circulation pour laisser l'espace libéré à leurs enfants afin qu’ils puissent jouer dehors.

A Bristol les rues sont régulièrement fermées à la circulation  pour permettre aux enfants d'y jouer
A Bristol les rues sont régulièrement fermées à la circulation pour permettre aux enfants d'y jouer © Getty / SOPA Images

Une rue transformée en terrain de jeu où l’on entend rire des enfants… où des arc-en-ciels sont dessinés à la craie sur les trottoirs, où des jeux sont organisés, cela existe en Angleterre grâce à l'association Playing Out.

Tout a commencé à Bristol 

Cette association œuvre depuis 2011 pour permettre aux enfants de se réapproprier l’espace public. Tout a commencé dans le Sud de la ville de Bristol, dans un quartier très dense qui compte peu de parcs et beaucoup de routes embouteillées. Pour certains parents, il était de plus en plus frustrant de constater que les bouchons constants empêchaient leurs enfants de jouer dehors, les obligeant à rester chez eux.

Deux mères de famille

Alice Ferguson et Amy Rose sont deux mères de famille. Elles ont appliqué la loi : il y a dans leur quartier une procédure qui permet de bloquer la circulation quelques heures pour organiser une fête entre voisins. Elle ont décidé d’utiliser cette procédure de permis temporaire pour laisser le champ libre aux enfants. Aussitôt dit, aussitôt fait : en juin 2009, elles obtiennent l’autorisation d’interrompre la circulation le temps d’un après-midi. En quelques minutes, une trentaine d’enfants de tous âges se retrouvent dehors à jouer, à dévaler la rue en trottinette, en skate ou à vélo, et à recouvrir les trottoirs de marelles et de papillons géants.

D'autres rues transformées en terrain de jeu

Après ce premier essai réussi, de nombreuses autres rues de Bristol s’inspirent de la démarche d’Alice et d’Amy et s’organisent pour convertir temporairement leurs rues en terrain de jeu avec, à chaque fois, le même engouement de la part des enfants ! Il faut dire qu’il était devenu presque exceptionnel pour certains de mettre le nez dehors. 

Tache d'huile en Grande-Bretagne

Grace à l’association Playing Out, d’autres villes comme Leeds, Hackney et même Londres, ont libéré temporairement de l’espace pour permettre aux enfants de jouer dehors. Plus de 600 rues sont concernées par ces aménagements de l’espace public qui humanise les quartiers. 

Bon pour les enfants, bon pour les parents

En effet pendant que les enfants jouent, les parents se rencontrent, font connaissance, et ont plus tendance à s’entraider ou  se mobiliser pour leurs cadre de vie. 

Comme le résume l’une des membres de Playing Out, ce n’est pas une initiative “anti-voitures”, c’est une initiative “pro-communauté” !

Emma Stokking, de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau.

L'équipe