Le monde de l’agriculture est bousculé depuis de nombreuses années à cause du dérèglement climatique et des dégâts qu’il engendre. Ce sont des marchés qui s’effondrent, des impératifs écologiques indispensables à la survie de la biodiversité et enfin des paysans parfois isolés dans leurs fermes.

Le premier réseau social agricole
Le premier réseau social agricole © Getty / Matt Hoover Photo

C’est pour répondre à ces enjeux qu’est né le premier réseau social agricole gratuit : farmr.co. À l’origine de cette plateforme, Baptiste Létocard, enfant d’une lignée d’agriculteurs des Hauts-de-France.

Cette plateforme est-elle l’antidote à la morosité du milieu ? "L'idée, c'est principalement d'aider les agriculteurs à voir qu'il existe en France une communauté d'agriculteurs. On a quand même une grande diversité de métiers à l'intérieur de l'agriculture et de la paysannerie". Mais comment les uns et les autres échangent en France ?

On a la chance d'avoir une richesse agricole.

"Tous les agriculteurs ont des choses à s'apporter, que ce soit inter-filière, par exemple, entre céréaliers ou finalement une filière à une autre. Les céréaliers font de la paille. Les éleveurs ont besoin de paille pour pailler leurs vaches. Il y a besoin d'échanges parce que c'est d'abord un réseau d'entraide, que ce soit sur des ressources physiques, matérielles ou que ce soit sur des ressources type formation, parcours technique". 

L'idée, c'est vraiment de mutualiser les échanges.

La plateforme a vu le jour récemment et il y a 6000 agriculteurs inscrits sur la plateforme, dans tous les secteurs d'activité et sur toute la France. 

L'équipe