A Bombay, une compagnie de taxis n’emploie que des femmes leur conférant ainsi plus de liberté, d’égalité et de sérénité.

Les femmes  taxis de Bombay
Les femmes taxis de Bombay © Getty / The Washington Post

Sur les neuf millions de femmes qui habitent à Mumbai, plus de la moitié n’a pas d’emploi stable et donc pas de réelle autonomie financière. De plus, les villes indiennes ont la réputation d'être violentes pour les femmes, et Mumbai n’est pas épargné. Les services de taxi sont aussi régulièrement accusés de harcèlement envers celles-ci.

Une indienne du nom de Preeti Sharma Menon a combiné ces problèmes pour en faire une opportunité en montant sa société de taxi. Elle n’emploie que des femmes qui passent ainsi leur permis de conduire et qui suivent parallèlement un stage de self-defense avant de se lancer dans l’incroyable circulation de Bombay. Une initiative qui leur permet d’acquérir de l’indépendance financière tout en assurant leur sécurité.

Emma Stokking de l’agence Sparknews au micro d’Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.