Un Anglais a créé un système d’adresses révolutionnaire qui utilise des mots du quotidien pour localiser n’importe quel point du globe.

Retrouver en 3 mots n'importe quelle adresse dans le monde
Retrouver en 3 mots n'importe quelle adresse dans le monde © Getty / Indeed

A l’origine de ce système simple et ingénieux aujourd’hui utilisé dans le monde entier, un organisateur d’événements frustré ! L’Anglais Chris Sheldrick a travaillé dans l’organisation d’événements musicaux pendant 10 ans, et il avait souvent beaucoup de mal à amener des groupes de musique et leur équipement aux bons endroits, lors d’un grand festival ou d’un mariage par exemple, à cause d'adresses inadéquates.

Plus simple que les adresses traditionnelles

Il a donc discuté avec un de ses amis mathématiciens, et ils ont imaginé un système plus efficace et inclusif que le système d’adresses actuel, et plus simple que les coordonnées GPS de longitudes et de latitudes qui comptent six décimales.

Le globe divisé en carré de 3m sur 3m

En 2013, Chris met au point le système what3words qui permet de quadriller le monde selon une grille composée de 57 mille milliards de carrés de 3m sur 3. Chaque carré correspond à une adresse composée de trois mots dans une quinzaine de langues, notamment le français, l’arabe ou encore le swahili...

Gymnase.aimable.chargeur

Pour les territoires disposant déjà d’adresses, c’est un jeu de correspondances plutôt amusant, par exemple la localisation de la tour de la maison de la radio est "“Gymnase.amiable.chargeur”,. Mais pour tous les territoires qui ne sont pas quadrillés par des rues et par des adresses postales, c’est un système extrêmement précieux. Que ce soit dans les bidonvilles ou dans les villages reculés, on estime que 75% de la population mondiale n’a pas de système d’adresse fiable.

Une start up au suces immédiat 

A Durban, en Afrique du Sud, l’ONG Gateway Health a distribué 11 000 adresses à trois mots à sa communauté pour que les femmes enceintes ayant leurs premières contractions puissent indiquer clairement aux services d’urgence où elles se trouvent. En Mongolie, l’équivalent de la Poste utilise désormais ce système pour la distribution du courrier et des colis, notamment dans les régions très reculées. Le Nigeria, Djibouti ou encore la Côte d’Ivoire s’y sont également mis. Et les entreprises ne sont pas en reste : Domino’s pizza utilise ce système aux Antilles pour être sûre de livrer ses pizzas encore chaudes !

Un logiciel qui n'est pas en open source

Mais ce système est également critiqué. La critique la plus importante est liée au fait que le système what3words est détenu par une entreprise privée et que son logiciel n’est pas librement utilisable. De plus, ce système est une cartographie à deux dimensions qui ne prend pas en compte les étages. Enfin, le système ne prend en compte que quelques langues et n’est pas réellement accessible à tous. Beaucoup de défis en perspective donc pour l’équipe de what3words, qui espère un jour devenir le premier système d’adresse mondial !

Toutes les explications d'Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.