La famille du 7éme art se mobilise pour créer une salle de cinéma dans le camp d’Al Zaatari en Jordanie ou vivent plus de 80 000 personnes venues de Syrie. Dans cette ville de toiles et de tôles, l'un des plus grands camps de réfugiés, des services sont organisés mais il n'y avait pas encore de cinéma.

Lumière à Zaatari
Lumière à Zaatari © Johanna Colboc

En avril dernier, une équipe française de cinéma tournait un long métrage dans le camps d'Al Zaatari, l'un de plus grands camps de refugiés du monde. Situé au nord de la Jordanie, 80.000 refugiés , des hommes, des femmes, des enfants y vivent certains depuis plus de 5 ans. 

L'équipe a découvert que sur place il y avait  des écoles, des hôpitaux, mais aussi toute une organisation pour la nourriture, l’hygiène et de quoi subvenir aux besoins de première nécessité.  

Mais, pas de cinéma ! 

Émue de cette situation, une fois rentrée à Paris, une partie de l'équipe s'est mobilisée pour crée Lumières à Zaatari, le premier cinéma du camp. Soutenu par le UNHCR l'ouverture aura lieu fin décembre début janvier. Actuellement la campagne de financement continue.

Les explication de Johanna Colboc, régisseuse, au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.