Une première chambre du service d'oncologie de l’hôpital Saint-Louis à Paris vient d'être redécorée. Apporter des couleurs à l’hôpital est une promesses faite par Safia à son frère décédé dans une chambre triste, anonyme, de ce même hôpital il y a un an.

Une des fleurs qui egaie le plafond de la chambre
Une des fleurs qui egaie le plafond de la chambre © Reves de Lilou

Il y a tout juste un an Jalil Amor, un architecte d’intérieur qui a aménagé de nombreuses chambres d’hôtel dans le monde mourrait dans le service d’oncologie de l’hôpital Saint Louis à Paris. 

Promesse tenue

Sa sœur, Safia, qui l’a assisté jusqu’au bout, dans sa chambre triste, anonyme, sans âme,  s’était juré en hommage à ce frère disparu qui rendait beau n’importe quel lieu de décorer les chambres de cette unité.

Inauguration officielle

Ainsi la semaine dernière a été inaugurée, en présence du directeur de l'établissement, de médecins, d’infirmières, la première chambre qui apporte des couleurs à l’hôpital , une chambre double de ce service qui en compte 20.

De la couleur, des fleurs au plafond, un paravent

Du sol au plafond il y a du rose poudré, au sol un lino très légèrement pailleté. Le plafond a aussi fait l'objet d'attention particulière. Safia avait constaté que son frère alité fixait durant des heures  ce plafond, elle a donc demandé à un artiste d'y dessiner des fleurs. Quant au paravent, il est la reproduction d'un des dessin de Jalil. 

Le rêve, l'évasion

Pour le Professeur Stéphane Culine, chef de ce service d’oncologie médicale, le malade a droit aux meilleurs molécules pour se soigner mais il estime aussi que le bien être du malade est fondamental, qu'il  fait partie du soin. C'est pourquoi il a soutenu le projet et se réjouit de cette première chambre qui ouvre une fenêtre sur le rêve, l'évasion. 

Une deuxième chambre prévue

La chaîne d’hôtel Mama Shelter où travaillait Jalil Amor a décidé de financer la décoration d'une deuxième chambre du service. Les travaux devraient commencer prochainement.

Safia Amor fondatrice de l'association Rêves de Lilou et le Professeur Stéphane Culine au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.