Stéphane de Freitas ne comprend pas qu'une poignée d'individus détient autant que 3,5 milliards de personnes dans le monde. Pour permettre à tous de pouvoir échanger des services des objets, il lance une plateforme où la solidarité, les coups de mains sont reconnus comme une valeur. Plus j'aide plus je deviens riche.

Stéphane de Freitas créateur d'Indigo
Stéphane de Freitas créateur d'Indigo © AFP / Gary Gershoff / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Stephane de Freitas, ancien basketteur professionnel devenu entrepreneur social vient de réaliser le clip "Solidarité" avec Mathieu Chedid

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans quelques semaines, il va ouvrir au public sa plateforme Indigo. Révolté par le fait qu'une poignée d'individus détient autant que 3,5 milliards de personnes, il pense qu'il faut imaginer des alternatives au système actuel. 

Grâce à sa plateforme et à un algorithme sur lequel lui et d'autres travaillent depuis de longs mois, les coups de mains donnés, les objets échangés, les services rendus deviennent une valeur, qui plus est quantifiable.  

Son initiative fait partie des lauréats 2017 de la fondation La France s'engage.

Stephane de Freitas au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.