Chaque année, plus d’un millier de personnes réparties dans toute la France tricotent des bonnets un peu particulier pour aider les personnes âgées isolées

Angéle Potier avec quelques exemplaires des petits bonnets reçus du jour
Angéle Potier avec quelques exemplaires des petits bonnets reçus du jour © Radio France / Emmanuel Moreau

En  France, 300 000 personnes de plus de 60 ans sont en situation de mort sociale. Elles ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes. Pour aider l’association des Petits Frères des Pauvres qui les entoure, une société commercialisant des smoothies habille chaque hiver le goulot de leurs  bouteilles fraises, pommes, kiwi ... de petits bonnets. 

Des petits bonnets aux couleurs des habits d'Harlequin

Aucun de ces petits bonnets ne se ressemblent. Ils sont tous uniques.  Il y en a des rouges, des jaunes, des verts, des blancs.... certains sont à fleurs, d'autres à pois, avec ou sans rayures. Presque tous ont un pompon. Certains représentent des têtes d'animaux, comme des  lapins avec leurs oreilles et leurs moustaches, ou des éléphants avec leur  trompe.  

Laine, mohair 

Ils ont été tricotés à partir de restes de pelotes. La plus part sont en laine, il y en a aussi en mohair. Chacun tricote son bonnet en fonction de ce qu'il a dans son tiroir.  

Plus d'un milliers  de tricoteurs bénévoles

Ces tricots sont réalisés par des tricoteuses et des tricoteurs bénévoles. Ils les fabriquent soit chez eux soit ils préfèrent tricoter à plusieurs et se retrouvent dans des cafés tricot qui réunissent aussi bien des jeunes que des moins jeunes. Certaines tricoteuses  font plus de 1200 bonnets.

20 centimes par bouteille achetée

La société Innocent qui commercialise ces smoothies à bonnet reverse 20 centimes aux Petits Frères des Pauvres par bouteille vendue. L’année dernière l’opération "petit bonnet,  bonne action" a rapporté un peu plus de 108 000 euros à l'association. Cette année, l'objectif est de vendre 550 000 smoothies chapeautés.

Angèle Potier chef de produit chez Innocent au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.