Des enfants réfugiés sont accueillis dans des camps scouts. C'est l’occasion pour eux d’avoir des activités en dehors de leur cadre habituel. Ces camps facilitent leur intégration et permettent des échanges culturels.

Avec les programme Karibu des jeunes réfugiés participent à des camps scouts
Avec les programme Karibu des jeunes réfugiés participent à des camps scouts © Getty / Savushkin

Ces camps sont l’occasion pour les enfants d’avoir des activités en dehors de leur cadre habituel et de rencontrer d’autres jeunes de leurs âges sur notre territoire. 

Un programme amené à se généraliser

Le centre Primo Lévi à Paris qui accueille des familles de réfugiés qui ont été victimes de tortures et de violences politiques participe à cette action. Ce programme appelé Karibu qui signifie "accueil" en swahili est amené à se généraliser en France et en Europe. 

Une trentaine d'enfants concernés

Grâce au centre, une trentaine d’enfants a déjà pu partir le temps d'un weekend ou plus longtemps sacs sur le dos passer la nuit sous la tente. Une expérience qui permet de tisser des liens avec l’extérieur.

Apprendre à se séparer du groupe

Tous ces enfants ne sont pas prêts à vivre cette aventure. Il faut qu'ils apprennent, après ce qu'ils ont vécu, à se séparer du groupe que constitue leur famille qui est synonyme de survie.

Passé ce cap l'’expérience pour la plupart est un succès. Certains sont même devenus chefs et cheftaines chez les scouts unionistes à la genèse de ce programme.

Olivier Jégou assistant social au centre Primo Levi au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.