En Suède, un centre commercial est spécialisé dans la vente d'objets recyclés ou de seconde main. Son chiffre d'affaires est en augmentation comme le nombre de ses visiteurs.

Le centre commercial ReTuna a réalisé un chiffre d’affaires de plus d’1,1 million d’euros, et a permis la création de 50 emplois
Le centre commercial ReTuna a réalisé un chiffre d’affaires de plus d’1,1 million d’euros, et a permis la création de 50 emplois © Getty / claudio.arnese

Baptisé ReTuna Mall, ce centre commercial a été créé par Anna Bergstrom, une Suédoise qui cherchait à concilier sa passion pour la mode avec une conscience écologique.

Concilier deux mondes

Anna a été élevée par des parents qui étaient contre toute forme de consumérisme. En grandissant, elle s’est rebellée contre cette éducation et a travaillé pour de grandes enseignes de la grande distribution. Mais au moment où elle a eu des enfants, les doutes ont commencé à émerger… Et elle a cherché à concilier les deux mondes.

Haut-lieu de la consommation responsable en Europe

En ouvrant le ReTuna Mall en août 2015, Anna a fait de sa petite ville d’Eskilstuna, située à 1h30 de Stockholm, un haut-lieu de la consommation responsable en Europe ! Son objectif était surtout de redorer l’image poussiéreuse de la seconde main avec un centre commercial brillant. Ainsi, un arbre et des bancs fabriqués avec des matériaux de récup' meublent l’entrée du centre. Le bâtiment lui-même est de seconde main puisqu’il s’agit de l’ancien entrepôt d’une entreprise de logistique.

Une librairie avec des livres déjà lus...

On y dénombre 15 magasins et tous sont spécialisés dans le zéro déchet : il y a des friperies bien sûr, mais également des magasins “Do It Yourself” qui vendent tous les outils pour fabriquer ses propres produits d’entretien et de beauté. Il y a un magasin de meubles vintage, un de jouets avec des peluches en quête de leur second amour, un de sport qui vend des skis recyclés et bien sûr une librairie de livres déjà lus…

Dépoussiérer la seconde main

Ce qui est le plus important pour Anna, c’est que tout soit en bon état et surtout “donne envie”. Et ça marche : les clients sont de plus en plus nombreux à s’équiper et à s’habiller avec de la seconde main : en 2018, ReTuna a réalisé un chiffre d’affaires de plus d’1,1 million d’euros et a permis la création de 50 emplois.

Tous les détails avec Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.