L'aquaponie, une technique utilisant moins d'eau et permettant les cultures au cœur des villes, est développée au Cameroun par un jeune entrepreneur de 28 ans.

Marché alimentaire de Yaoundé
Marché alimentaire de Yaoundé © Getty / jasantiso

Flavien Kouatcha n'a pas appelé sa jeune entreprise Save Our Agriculture par hasard.  Il a décidé de développer l’aquaponie, cette technique qui permet de récolter des légumes et du poisson en utilisant seulement 10% de l’eau consommée par l’agriculture traditionnelle, dans son pays et ailleurs en Afrique .  

Une solution d'avenir adaptée

Pour bien comprendre l’aquaponie, il faut imaginer un circuit fermé avec un grand aquarium relié à des plantations par des tuyaux. L’eau de l’aquarium est filtrée par les plantes qui en retour puisent leurs nutriments dans les déjections des poissons. 

L’idée est de reproduire artificiellement un écosystème permettant la symbiose entre végétaux, poissons et bactéries afin que les déchets des uns deviennent la nourriture des autres.

Des cultures plus rapides sans engrais chimique

Grâce à l’aquaponie, les aliments poussent jusqu’à trois fois plus vite sans aucun engrais chimique, et ne consomment qu’un dixième de l’eau consommée par l’agriculture traditionnelle. En plus, l’aquaponie permet de cultiver des aliments dans de petits espaces en ville ce qui élimine la logistique conventionnelle et les transports associés. 

Pour Flavien, cela correspond à une réduction de l’impact carbone de l’ordre de 20%.

Production de grosses quantités en ville directement

Flavien a grandi en milieu rural, au sein d’une famille qui gérait un élevage de poules pondeuses. Avant de se mettre à l’aquaponie, il a travaillé sur la culture de pommes de terre dans l’Ouest du Cameroun où il a vu que les petits agriculteurs manquaient justement de moyens logistiques pour livrer leurs récoltes sur les marchés urbains. 

Il a donc cherché après ses études à l'université un système permettant de produire de gros volumes directement en ville et à des coûts raisonnables. L’aquaponie lui a semblé être la meilleure solution pour pallier le manque de terres arables et introduire l'agriculture en ville. 

100 000 personnes consomment ses légumes et ses poissons

Au cours de l’année 2017, Save Our Agriculture a fourni des légumes et poissons biologiques à près de 100 000 Camerounais, à la fois des utilisateurs des kits qu'il commercialise et des clients qui achètent directement des légumes et du poisson frais issus de la ferme. Save Our Agriculture a également amorcé son déploiement au Sénégal et au Rwanda depuis 2018. 

À terme, l’entreprise compte se focaliser uniquement sur la production et la distribution d’équipements agricoles dans toute l’Afrique, à travers un réseau de producteurs certifiés. Flavien en est persuadé : l’agriculture africaine de demain fera la part belle à l’aquaponie. 

Save Our Agriculture a reçu en octobre dernier le Prix Pierre Castel – Agir avec l’Afrique, une récompense de 10 millions de Francs CFA, soit plus de 15 000 euros,

Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.