Une entreprise camerounaise, en fabricant localement des serviettes hygiéniques lavables en coton bio, a cassé un tabou autour des menstruations.

Des serviettes lavables qui améliorent la vie des Sénégalaises
Des serviettes lavables qui améliorent la vie des Sénégalaises © Getty / DEA / C. SAPPA / Contributeur

L’entreprise co-fondée par une femme s’appelle Kmerpad. Elle a déjà vendu ces nouvelles serviettes à plus de 10.000 femmes camerounaises amorçant ainsi une petite révolution dans un pays ou le sujet des menstruations est tabou. Et pourtant d’après l’Unicef, une jeune africaine sur dix reste à la maison pendant ses règles car elle ne peut pas se procurer de serviette hygiénique à cause du prix trop élevé avec pour conséquence un absentéisme répété en classe pouvant entraîner un abandon précoce de la scolarité. L’entreprise est une réussite : elle emploie une cinquantaine de couturières et favorise la filière locale de coton bio. De plus elle accompagne son action d’un programme de sensibilisation à l’hygiène qu’elle dispense dans les écoles, les centres de réfugiés et aussi dans les entreprises brisant ainsi les silences sur le sujet et les mauvaises pratiques.

Emma Stokking de l’agence Sparknews au micro d’Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.