Des étudiants niçois sensibilisent les jeunes aux accidents de la route par des jeux aux mises en scène très réalistes.

Un escape game pour sensibiliser les jeunes aux accidents de la route
Un escape game pour sensibiliser les jeunes aux accidents de la route © Getty / vm

L’association G-Addiction Intercampus a créé un escape game mobile, un jeu d’évasion très réaliste pour sensibiliser les étudiants, les scolaires aux accidents de la route.

Enquêter sur les causes du décès de Thomas, 20 ans

On est loin des campagnes de prévention routière traditionnelles. Les membres de l'association s’invitent dans les écoles, les lycées où ils réaménagent les salles de cours en créant un univers compatible avec l’enquête à mener. Il s’agit de découvrir pourquoi Thomas, 20 ans, est décédé la veille dans un accident de la route.

Un décor proche du réel

En quelques heures, l'association transforme les salles de classes de l'établissement en boite de nuit, en commissariat. Il y a aussi la chambre de Thomas et la scène d'accident sur la voie publique. 

Reconstitution de la soirée

Les équipes reconstituent, étape par étape, la soirée de la victime. Les participants cherchent à trouver ce qu’elle a fait, bu, fumé avant l’accident. Ils interrogent le videur de la boite de nuit, le barman, la voisine qui a ouvert la chambre de Thomas, fouille dans son ordinateur et son téléphone portable.

Connaitre les causes de l'accident.

Au fur et à mesure de l’enquête qui doit permettre de déterminer les causes de l'accident, les participants s'identifient à la victime. En se mettant dans ses pas, en reconstituant sa soirée, ils prennent conscience à travers ce jeu qu'ils pourraient très bien avoir eu un comportement similaire. Une nouvelle approche de sensibilisation à la sécurité routière moins moralisatrice et plus ludique....

G addiction intercampus avec son escape game a remporté le prix innovation 2019  de la sécurité routière

Quentin Maton, directeur de l'association G addiction au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.