Un hôpital de Madrid a mis en place un programme inédit pour mieux soigner les migrants malgré la barrière de la langue.

En Espagne des traducteurs pour les consultations avec les migrants
En Espagne des traducteurs pour les consultations avec les migrants © Getty / JohnnyGreig

Il est difficile de décrire une douleur lorsqu’on arrive dans un hôpital à l’étranger. C’est une des problèmes que rencontrent les milliers de migrants qui arrivent en Espagne ou ailleurs sans parler la langue .

Un programme d’accueil multilingue pour les malades

En 2006, l'unité des Maladies Tropicales de l’hôpital Ramón y Cajal de Madrid a décidé d’agir avec un nouveau programme d’accueil multilingue baptisé Salud Entre Culturas, la Santé entre les Cultures. Il est destiné aux personnes qui ne parlent ni espagnol, ni anglais, ni français. Il s’adresse à toutes les nationalités, mais il accueille surtout des jeunes migrants originaires d’Afrique sub-saharienne.

Un médiateur culturel présente le système de soins

Il est innovant dans la mesure ou il fait participer un médiateur culturel. Sa présence est essentielle,  en effet, dans de nombreux pays d’Afrique, tous les soins médicaux sont payants, ce qui fait qu’une proposition de soins gratuits peut être accueillie avec un certain scepticisme. 

Des traducteurs pour expliquer la consultation

Des traducteurs spécialistes participent aussi aux consultations ce qui soulagent les équipes médicales souvent démunies quand elles doivent mener une batterie de tests, de prises de sang et d’analyses en tout genre sans pouvoir expliquer au patient de quoi il s’agit. Plus de 30 langues africaines sont proposées, mais on y parle également le roumain, le russe ou encore l’arabe.

Seulement 47% des consultants connaissent l’existence du sida

Ce programme permet de faire de la pédagogie. Le docteur Rogelio López-Vélez, qui en est l'initiateur, explique que de nombreux patients sont affectés par des virus comme le paludisme ou le sida sans même savoir ce qu’est une hépatite ou comment se transmet le paludisme. 

Il a pu constater que seulement 47% des participants aux ateliers connaissaient l’existence du SIDA.

Des soins dans 30 langues

Le programme Salud Entre Culturasa été mis en place au moment où l’Espagne faisait face à la crise des cayucos, ces petites embarcations de fortune qui ont amené près de 40 000 migrants sur les îles Canaries. Aujourd'hui, plus de 5 700 migrants ont été ainsi soignés dans 30 langues différentes.

Une consécration pour l'équipe médicale

Il y a quelques mois , plus de dix ans après sa création, le programme a été officialisé par le Conseil de Santé de Madrid, une consécration pour l’équipe du Dr. López-Vélez qui s'est battu pour l'imposer. Il  est désormais financé par le Plan National du SIDA et par des fonds européens, ainsi que par des donateurs privés.

Les explications d'Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.