Au Kenya, un bateau a été construit avec des tongs recyclées pour sensibiliser à la pollution plastique. 30 000 tongs ont été ramassées sur la plage pour constituer la coque de ce voilier multicolore, dont la construction aura pris près de 3 ans.

30 000 tongs ont été ramassées sur les plages pour réaliser le Flipflopi
30 000 tongs ont été ramassées sur les plages pour réaliser le Flipflopi © Flipflopi expedition

Ce bateau bariolé porte le doux nom de Flipflopi, de l’anglais “flip-flop” qui signifie "tong". Il ressemble à un assemblage de legos de toutes les couleurs, ou à Elmer l’éléphant bariolé, en plus svelte.

Un boutre traditionnel en tong

Il s’agit d’un boutre, un voilier arabe traditionnel, relevé à l’arrière et allongé à l’avant. Il mesure 33 pieds, environ 9 mètres. Et il a été construit dans les règles de l’art par des bénévoles sur l’île de Lamu, au large du Kenya, dans l’Océan indien.

Du plastique 100% recyclé, 100% local

C’est le premier voilier construit avec du plastique 100% recyclé… et 100% local puisqu’il s’agit de tongs ramassées sur les plages kenyanes. Contrairement aux espadrilles qui sont souvent biodégradables, les tongs sont exclusivement constituées de plastique, elles résistent donc aux intempéries et s’accumulent sur les côtes.

3 ans de constructions

30 000 tongs ont été ramassées, triées, découpées, moulées et enfin assemblées pour constituer la coque de ce voilier multicolore. Sa construction a pris près de 3 ans.

La construction d'un passionné de voile

Cette création un peu folle, on la doit à Ben Morison, un passionné de voile qui avait auparavant travaillé pendant 10 ans dans le tourisme en Afrique. Au cours de ces 10 années, Ben a observé la dégradation progressive de l’environnement et l’immense désastre de la pollution plastique, notamment sur les côtes. L’enfant qui sommeille en lui a donc voulu trouver une manière ludique et colorée de sensibiliser au problème… avec un magnifique bateau en tong !

Cabotage le long des cotes kényanes soutenu par l'ONU

Le 24 janvier dernier, Flipflopi a  pris la mer pour une expédition exceptionnelle de 500 km entre l’île de Lamu et Zanzibar. Il a fait escale dans plusieurs villages côtiers pour sensibiliser la population au recyclage et à la réutilisation des déchets. Cette expédition a été soutenue par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement dans le cadre de la campagne "Océans Propres".

Un tour du monde

Après le succès de la première expédition, ils prévoient de construire un bateau plus grand qui puisse incarner la lutte contre la production plastique à travers le monde !

Les explications d'Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.