Benenova propose des actions concrètes de bénévolat de courte durée. Les réfugiés s’inscrivent sur la plateforme pour participer à des opérations d'entraide et plus facilement s’intégrer.

Stephanie Andrieux la fondatrice de Benenova
Stephanie Andrieux la fondatrice de Benenova © Radio France / Emmanuel Moreau

Stéphanie Andrieux a lancé Benenova, une plateforme qui s’adapte au mode de vie actuelle en facilitant l’engagement bénévole à travers des actions ponctuelles, de très courte durée.

Une communauté de 8 500 bénévoles

La formule plaît. Chaque mois, le nombre de bénévoles est en augmentation. Ils peuvent participer à environ 250 actions proposées par les  160 associations partenaires. Le bénévole peut venir seul ou accompagné, voire en famille. 

Les réfugiés s’inscrivent  pour apprendre les codes

Stéphanie a pu constater que les réfugies sont de plus en plus nombreux à participer à des actions de bénévolat surtout d'entraide. Ils trient les vêtements,, ils cuisinent, distribuent les repas... Ils vont plus volontiers dans les ateliers où l'on parle, où l'on échange.

Une volonté de ne pas rester entre soi

Pour la fondatrice de la plateforme, la participation à ces actions est un moyen d’intégration actif et plus rapide. En agissant ainsi, ils apprennent sur le terrain, le français, la culture et décryptent les codes tout en se sentant utiles.

Stephanie Andrieux fondatrice de Benenova au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.