Une Nigériane a lancé l'application LifeBank qui qui révolutionne le don du sang dans son pays. Elle doit lutter contre les freins culturels mais aussi contre l'inorganisation du secteur. Son application récence les stocks disponibles et permet de livrer en moins de 50 minutes les hôpitaux dans le besoin.

L'application LifeBank répond à un problème de santé publique majeur au Nigéria. Selon le ministère de la santé, ce pays a besoin d’1,8 millions de poches de sang par an, mais seulement 500 000 sont collectées - ce qui permet de satisfaire à peine un quart des demandes de transfusion sanguine. Les victimes d’accident, des personnes atteintes de la drépanocytose, ou encore de femmes victimes d’hémorragies pendant l’accouchement sont donc particulièrement vulnérables. La pénurie chronique de transfusion sanguine contribue ainsi à la très forte mortalité maternelle qui est de 814 pour 100 000 au Nigéria, alors qu’elle n’est que de 8 pour 100 000 en France.

Temie Giwa-Tubosun s’est donné pour mission de résoudre ce problème dès 2012 ! Cette nigériane hyperactive au caractère bien trempé a donc organisé des sessions de don du sang dans les universités du pays et a collecté des milliers de poches de sang. A l’époque, son objectif était clair : convaincre 1% de la population de donner de façon régulière - ce qui suffirait à satisfaire toutes les demandes de transfusion - et acheminer les poches de sang de façon rapide et sécurisée sur tout le territoire. En janvier 2016, elle lance l’application Life Bank pour offrir des débouchés fiables à tout le sang qu’elle a permis de collecter.

Aujourd’hui, l’application rassemble 40 banques de sang et elle est utilisée quotidiennement par plus de 300 hôpitaux. Les demandes sont gérées en fonction de l’urgence de la situation et de la localisation, et les poches de sang sont conservées en-dessous de 10°C entre le don et la livraison au patient. Elles sont livrées à moto et ne peuvent être ouvertes que par la personne qui les a commandées, grâce à un code bluetooth.

Le modèle économique est simple : LifeBank App facture 8 dollars à l’hôpital pour chaque poche de sang livrée. Les hôpitaux trouvent cette solution technologique pratique puisqu’elle leur permet d’identifier très rapidement les stocks de sang disponibles et d’être livrés en un temps record.

Toutes les explications avec Emma Stokking de l'agence Sparknews au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.