Deux jeunes femmes qui ont travaillé dans la mode lancent leur collant éco responsable.

Les collants sont conçus pour être portés par toutes dans un plus grand respect de la planete
Les collants sont conçus pour être portés par toutes dans un plus grand respect de la planete © rev society

Une étude de l’association HOP, halte à l’obsolescence programmée, annonce qu'un  collant  ne résiste pas à plus de six utilisations. Même si le marché est en baisse, le secteur reste une source importante de pollution.

104 millions de paires de collants en France  jetées chaque année 

Lætitia Paput  et Aurore Jacques , 25 ans chacune, se sont connues a Sciences Po. Après avoir toutes deux travaillées dans la mode, une activité qu'elles aiment,  elles ont décidé de s’intéresser à cet accessoire extrêmement lucratif. Pour que ne disparaissent plus les 104 millions de paires de collants jetés chaque année, elles ont souhaité créer leur collection de collants durables et moins polluants

Pas de matière première nouvelle

Elles ne vont pas chercher de nouvelle matière, elles utilisent l’existant. "Nos collants sont  conçus dans une fibre recyclée à partir de matière plastique. On utilise le nylon qui est du plastique, un dérivé de la pétrochimie,  et qui se recycle très facilement. Ainsi on va laisser le pétrole là ou il est et on va employer  ce qui a déjà été utilisé" précise Laetitia . Ces plastiques proviennent des déchets des industries textiles qui avant étaient enfouis ou brûlés.

Des bacs de récupération

Les deux associés sont entrain d'imaginer l'installation de bacs pour pouvoir récupérer les vieux collants. Elles sont convaincues qu'aujourd'hui il n'est plus possible de concevoir un vêtement sans se soucier de sa fin de vie.

Un financement stoppé au bout de  quelques heures 

Pour financer leurs premières paires de collants, elles ont lancé une campagne de financement sur la plateforme Ulule. En quelques heures elles avaient atteints 440% de leur objectif... Le collant durable est devenu une évidence.

Laetita Paput co fondatrice de Rev Society au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.