Une association propose aux collégiens des zones prioritaires de les aider dans leurs recherches de stage de troisième. Elle publie une carte des stages disponibles.

Viens voir mon taf propose des stages originaux dont un chez un testeur de chocolat
Viens voir mon taf propose des stages originaux dont un chez un testeur de chocolat © Getty / Richard Lautens

L 'association Viens voir mon taf  a été montée par 3 femmes. Gaëlle Frilet, Mélanie Taravant, Virginie Salmen ont décidé d'aider les collégiens  relevant de l'éducation prioritaire qui au moment de trouver un stage n'ont souvent que le choix limité d'aller frapper à la porte des commerces de proximité. 

Le réseau des jeunes sans réseau 

Pour leur ouvrir d'autres horizons, elles ont commencé par ouvrir leurs propres  carnets d'adresses . Elles ont d'abord  sollicité leurs relations personnelles. Puis petit à petit les offres de stages ont augmentées.

Courte échelle

L'association est consciente que l'action reste petite face aux besoins. Mais elle permet de se faire la courte échelle les uns les autres. Avec sa plate forme elle  crée des réseaux d'enrichissement mutuel entre ceux qui viennent en stage comme ceux qui reçoivent ces jeunes.

Des stages pour ouvrir l'horizon

Les stages de 5 jours proposés par l'association sont très divers. Les élèves trouvent des propositions classiques mais aussi des plus originales.  Testeur de chocolat, avocat, décorateur de cinéma, journaliste, restaurant étoilé sont quelques unes des offres. 

L'asociation est finaliste du concours  2018 de la fondation de la France s'engage. 

Mélanie Taravant, présidente de Viens voir mon taf, au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.