Les monnaies locales en France se multiplient. Elles n'ont pas vocation à remplacer l'euro. Ce sont des monnaies complémentaires crées pour renforcer l'économie locale. La Normandie va mettre en place sa monnaie ce trimestre. Viking, Drakkar ou Rollon, le nom n'est pas encore arrêté.

L' eusko, la monnaie basque l'une des quarante monnaies complémentaires en France
L' eusko, la monnaie basque l'une des quarante monnaies complémentaires en France © Maxppp / Chopin Jean Daniel

Une monnaie normande complémentaire va voir le jour ce trimestre. 

Viking, Drakkar ou Rollon- du nom du 1er Duc de Normandie à avoir créé une monnaie à son effigie-  son nom n'est pas encore connu...

En revanche, on sait qu'elle circulera sur les cinq départements : le Calvados, l’Eure, la Manche, l’Orne et la Seine-Maritime. 

Elles servira à payer d'abord les denrées alimentaires, des produits locaux. Tout dépendra ensuite des commerces qui l’accepteront. 

Comme dans d'autres régions, des entreprises peuvent imaginer payer leurs fournisseurs en monnaie locale et des services publics accepter cette monnaie pour les activités sportives et culturelles. 

Aujourd'hui 40 monnaies locales en France sont en circulation. Avec plus ou moins de sucés. A Nantes, "So Nantes", n'a pas réussi à  s'imposer alors qu'au Pays Basque l'eusko est cité comme un modèle de réussite. Depuis neuf mois, des cartes de paiement digitales existent même.

Les explications de Mathilde Golla du Figaro demain au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.