A Lyon des sacs sont distribués aux habitants pour améliorer la collecte des déchets dans les immeubles. Au retour des sacs les coachs donnent des récompenses.

Eric Brac de la Perriere fondateur de Yoyo et Stanislas Jallot directeur des opérations
Eric Brac de la Perriere fondateur de Yoyo et Stanislas Jallot directeur des opérations © Radio France / Emmanuel Moreau

La course au sac a commencé à Lyon,  depuis elle s’est étendue à d’autres villes. La communauté Yoyo met en place une barrière à la pollution avec les habitants afin qu’ils puissent plus et mieux trier leurs déchets.

Des sacs remplis de bouteilles de plastique

En ville, d’une façon générale, le taux de recyclage ne décolle pas.  Il oscille de 10 à  20%, jamais plus. L’entreprise Yoyo distribue donc aux habitants des sacs fluo orange bien visibles à remplir de bouteilles plastiques. En retour des bouteilles collectées, les trieurs reçoivent  des récompenses comme des places de cinéma, de foot, ou de réductions pour les transports.  

Des coachs dans les immeubles

Les sacs sont déposés chez des coachs qui à chaque sac rapporté reçoivent aussi des récompenses. Ils sont gardiens d'immeubles, retraités, commerçants. Le contenu des sacs est recyclé à 100%. Les bouteilles plastiques sont envoyées dans le centres de traitement le plus proche. A Beaune pour Lyon, à Colmar pour Mulhouse, à Limay pour Paris...

1 784 340 bouteilles collectées.

Aujourd'hui Yoyo est représentée dans 5 grandes agglomérations et compte plus de 5300 trieurs. L'entreprise a pu ainsi traiter 1 784 340 bouteilles collectées.

Stanislas Jallot,  directeur des opérations chez YoYo. au micro d'Emmanuel Moreau

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.